Conseils pour la competition

Conseils pour la compétition

Comment se préparer correctement :

  1. Planifiez votre échauffement et évitez ainsi tout stress : prévoyez du temps pour vous rechanger, pour passer aux toilettes ainsi que pour aller au départ.
  2. L’échauffement est une préparation primordiale à la course et devrait pouvoir l’améliorer.
  3. Commencez par « chauffer la machine » pendant 10 minutes.
  4. Essayez ensuite de monter dans les tours : courez pendant 1 minute à votre vitesse de compétition.
  5. Courez à nouveau à un rythme léger pendant 2 minutes
  6. Augmentez la charge en terminant l’échauffement par 3-5 accélérations avec des pauses d’environ 90 secondes entre chaque accélération. A partir de ce moment, vous devriez avoir encore 10 minutes à votre disposition avant le départ. 
  7. Vous n’avez aucune expérience d’un jour de compétition ? Faites simplement ce que vous êtes habitué à faire lors de votre entraînement. C’est aussi valable pour le ravitaillement. Afin de ne pas devoir aller aux toilettes pendant votre course, buvez pour la dernière fois 1 heure avant la course. Puis, 5 minutes avant le départ, prenez encore 2 dl de « Long Energy ». Mais rien d’autre.

Comment élaborer une tactique de course :

  1. Fractionnez le parcours en tiers pour obtenir ainsi un meilleur résultat. En effet, vous  pourrez encore vous donner à la fin de la course. Courez le premier tiers de manière très détendue. Faites attention à vous économiser lors du deuxième tiers. Enfin, mettez les gaz lors du troisième tiers. A ce moment, seulement, on peut se mettre dans le rouge.
  2. Afin d’assurer une bonne course, il est important de partir prudemment. Le profil de la course propose un début rapide. Mais attention, celui qui part trop vite va le payer dans tous les cas. Il est donc recommandé de gérer sa vitesse lors des premiers kilomètres le long de la rue « Aargauerstalden ».
  3. Diminuez la longueur de vos pas lors de la montée et essayez de courir le plus possible sur la pointe des pieds. N’hésitez pas à courir également sur les talons ou sur le pied entier lorsque le dénivelé le permet. Le profil de course a été pensé pour amener les coureurs à changer de pas pendant la course afin de permettre l’utilisation d’autres parties musculaires.
  4. Le ravitaillement ne devrait pas être sous-estimé. Celui qui veut atteindre l’optimum commence à boire dès les premiers postes de ravitaillement. 

Le Grand Prix de Berne est également une récompense

  1. Profitez de l’occasion pour vous mesurer aux meilleurs coureurs. Il n’existe quasiment aucun autre sport dans lequel on puisse se mesurer aux cracks lors de la même course.
  2. L’atmosphère est absolument stimulante. Laissez-vous emporter et profitez pleinement de la course – même si les derniers kilomètres deviennent durs.
  3. Profitez de l’occasion pour découvrir la ville ainsi que ses sites touristiques.